Logo Académique 2018 GRETA CDMA

Une reconversion réussie : de professeur de français à designer graphique

Témoignage de Julie Brunet – formation de Designer graphique session 2016

1 – Pouvez-vous nous décrire votre parcours avant d’intégrer la formation ?

Ma formation initiale est très littéraire. Après un bac L et une année d’hypokhâgne, j’ai fait une licence de lettres, doublée d’une première année de philosophie, à Strasbourg avant de venir à Paris pour un master de recherche en littérature. J’ai préparé les concours de l’enseignement et ai enseigné quelques années comme professeur de français en Seine-Saint-Denis.

2 – Qu’est-ce qui vous a amené au métier de designer graphique ?

Déjà pendant mes études de littérature, je prenais des cours de dessin, m’intéressais beaucoup à tout ce qui concernait le graphisme et ai suivi des cours du soir de la Mairie de Paris pour préparer les concours d’entrée aux écoles d’art même si je ne les ai jamais présentés. Quand j’ai senti que je n’étais pas à ma place à l’Éducation nationale et que je n’y étais pas heureuse, c’est assez naturellement que je me suis tournée vers le graphisme. Mon projet était initial était de travailler dans l’édition, ce qui ne semblait pas trop éloigné de mes études littéraires.

3 – Pourquoi avoir choisi la formation du GRETA de la Création, du Design et des Métiers d’Art ?

Une fois mon projet de reconversion en tête, j’ai cherché des organismes de formation pour adultes qui proposaient des formations de durée moyenne (pas plus d’un an) et suffisamment sérieuses au niveau du contenu. J’étais un peu perdue parmi toute l’offre proposée. Heureusement pour moi, je suivais déjà à l’époque plusieurs cours du soir à la Marie de Paris pour m’avancer dans l’apprentissage des logiciels de la PAO (Publication Assistée par Ordinateur) ainsi qu’en typographie et graphisme et c’est dans une de ces formations que j’ai rencontré une personne qui avait suivi une formation du GRETA. Elle m’en a dit le plus grand bien et m’a assuré de son sérieux. Elle avait de son côté parfaitement réussi sa reconversion, ce qui était très encourageant ! Les recherches supplémentaires que j’ai faites sur internet m’ont convaincu du sérieux de cette formation et j’ai demandé un rendre-vous avec le GRETA CDMA, qui a abouti à mon inscription.

4 – Quels ont été les points forts de la formation ?

Il y a plusieurs aspects que j’ai appréciés dans ma formation mais le premier point qui m’a marqué est la qualité des formateurs qui étaient très investis et disponibles. Certains m’ont vraiment marqués et je pense souvent à eux car j’ai le sentiment de leur devoir beaucoup ! D’un point de vue matériel, j’ai apprécié à l’époque de pouvoir travailler sur un MAC équipé de la dernière version de la suite Adobe. En comparant avec d’autres formations, celle du GRETA est celle qui m’a semblé la plus complète et la plus polyvalente dans ses enseignements : la seule intégrant des cours de Créa pure permettant la constitution d’un book (essentiel au moment de chercher du travail par la suite !), des cours de dessins pour développer une pratique artistique, un module complet dédié aux techniques d’impression et une visite en imprimerie.

5 – Votre connaissance et votre vision du métier ont-t-elles évolué ?

La réalité du métier est bien sûr assez différente de celle aperçue lors de ma formation. Dans les faits, les timing souvent serrés obligent à être beaucoup plus efficace qu’en formation où l’on prend davantage le temps. Le travail en agence est aussi forcément plus collectif, que ce soit avec des DC (directeur/directrice de création) d’un côté ou des graphistes, maquettistes exécutants de l’autre, que lors de la formation qui est plus individualisée.

6 – Suite à cette formation vous considérez-vous plus créatif et donc plus efficace sur le marché de l’emploi ?

Dans mon cas, cette formation a permis une reconversion complète, d’un métier d’enseignement vers une métier créatif, plutôt qu’une évolution de poste en interne. Mais une reconversion réussie puisque je suis aujourd’hui directrice artistique. Ma formation a semblé remplir son rôle jusque là, même si entre temps, j’ai continué à me former, que ce soit sur d’autres logiciels grâce à des cours du soir, ou sur certaines thématiques comme la datavisualisation par exemple lors de formations professionnelles ponctuelles de quelques jours.

7 – Et aujourd’hui, que faites-vous ?

J’ai eu la chance de trouver un poste de directrice artistique junior tout de suite après ma formation dans une petite agence de com. Ce qui était au départ un CDD de 6 mois s’est très vite transformé en CDI et voilà un peu plus de 2 ans et demi que j’occupe ce poste. Entre temps, mon agence s’est agrandie et a fusionné avec une agence Web, ce qui m’a permis de découvrir une autre facette du métier de Directrice Artistique qu’est le design Web.

21 rue de Sambre et Meuse
75010 PARIS
01 44 08 87 77