Logo Académique 2018 GRETA CDMA

La mode et les robes de mariées, une histoire de famille

Le parcours de Béatrice Desbazeille, ancienne stagiaire en « stylisme-création de collection », 2017/2018, dans l’univers de la mode

Blandine 2017- Robe Béatrice Desbazeille – © Blandine Darfeuil

1 – Peux-tu nous décrire ton parcours avant d’intégrer la formation « Stylisme – création de collection » ?

A la base je suis ingénieur agro. Je n’ai jamais travaillé dans mon domaine, car je me suis mariée jeune et j’ai suivi mon mari. Nous avons vécu 12 ans à l’étranger et je suis arrivée à Paris il y a 4 ans. J’avais comme bagage la couture que j’ai apprise par ma maman ; elle faisait des robes de mariées.  J’ai mis à profit ce savoir-faire et j’ai pu m’occuper pendant toutes ces années.
Avant ma vie parisienne, j’ai vécu 6 ans à Singapour où j’ai monté une entreprise de sacs de plage et de serviettes « From Babou To You ».
En parallèle, je donnais des cours de couture pour adultes et enfants. C’est grâce à une cousine que je me suis lancée dans les robes de mariées à Paris. Je cherchais un nouveau projet et elle m’a demandé de faire la robe de sa fille. Ma maman ayant arrêté son activité, elle s’est tournée vers moi. Ce projet m’a plu et je me suis lancée.

2 – Qu’est-ce qui t’a amené aux métiers de la mode ?

J’ai toujours aimé les vêtements, les tissus, les matières. Pour moi, c’était plus une passion qu’un métier. J’aime le contact avec les gens et leur apporter des conseils. J’ai longtemps fait des robes de cocktails et des cortèges, mais je trouvais que faire des robes de mariées, c’était le nec plus ultra. On est dans un univers différent, bien au-delà de ce que l’on peut imaginer, par la beauté des personnes et des matières.

Sybil 2017- Robe mariée Béatrice Desbazeille- © Catherine Voisin
Marie Pascale 2018- Robe mariée
Béatrice Desbazeille- © Sophie Tom
Béatrice Desbazeille- Robe Fabiola
© Sophie Tom

3 – Pourquoi avoir choisi la formation du GRETA de la Création, du Design et des Métiers d’Art ?

Je cherchais une formation courte, très ciblée et abordable. J’avais besoin de confirmer l’idée de savoir si, ce que j’avais appris de façon autodidacte, était bien ce qu’il fallait savoir pour travailler dans l’univers de la mode. J’ai donc commencé par une formation de « Modélisme Perfectionnement ». Je ne doutais pas de mes compétences, et cela m’a permis de prendre plus d’assurance, car finalement, les techniques restent les mêmes. Puis, l’année suivante, j’ai fait la formation « Styliste – création de collection » car j’avais besoin de canaliser toutes mes idées et de comprendre cet univers. J’ai beaucoup appris et beaucoup travaillé cette année-là.

4 – Comment s’était déroulée la formation et quels souvenirs en gardes-tu ?

Ma première formation de Modélisme s’est déroulée de façon très fluide. Nous parlions le même langage avec le formateur, et je connaissais déjà beaucoup de choses. J’ai appris quelques techniques en plus, car on apprend toujours en couture !

La deuxième année en Stylisme  a été plus exigeante pour moi, car tout était nouveau. Au départ, l’univers du stylisme me paraissait immense, puis il s’est affiné au fur et à mesure. Au début, on ne se connait pas vraiment, puis on arrive à savoir qui on est et qu’est-ce que l’on veut faire passer par son savoir-faire. La difficulté pour moi a été de mettre de côté mes techniques de couture pour être plus créative.

Clémence 2019 – Robe mariée
© Béatrice Desbazeille
Philippine 2018 – Robe mariée Béatrice Desbazeille © Maxime Landrot

5 – Suite à cette formation te considères-tu plus créative et donc plus efficace sur le marché de l’emploi ?

Oui, car on sort de sa zone de confort. Plus on crée et plus la création grandit. Le fait de pouvoir s’inspirer par tout ce qui nous entoure est pour moi une source inépuisable.
Ce que j’aime et qui est en lien avec mon métier, c’est aussi le lien très fort que l’on a avec les personnes. Le domaine de la robe de mariée est un lieu intime. La mariée elle-même m’aide à être créative. Nos idées se mêlent entre elles, les complexes deviennent des forces et l’on arrive vraiment à de très belles choses ensemble.
J’aime donner des conseils sans imposer mes idées. C’est ce qui plait, et c’est ma force.

6 – Tu es très active sur les réseaux sociaux, surtout sur Instagram. Ont-ils été un levier pour ta marque ?

Les réseaux sociaux m’ont beaucoup aidé à me faire connaitre. Surtout à Paris, la capitale de la Mode.  Aujourd’hui, tout le monde est sur son smartphone et il est difficile de faire sans.
Au départ, les personnes me contactaient par bouche à oreille. Depuis la création de mon site, j’ai vu une évolution et une augmentation de la clientèle.

7 – Quels sont tes futurs projets ?

J’aimerais créer une petite collection. Avoir un atelier et une petite équipe mais rester à taille humaine. L’univers du mariage attire beaucoup de monde, pas toujours très compétent. Par l’expérience de ma maman qui a fait un nombre incroyable de robes de mariées, la force d’une bonne réussite est de savoir se mettre à l’écoute de sa clientèle. Les futures mariées d’aujourd’hui ont déjà beaucoup d’idées, elles savent ce qu’elles viennent chercher. Je suis juste la personne qui ajoutera la pierre qui manque à l’édifice pour qu’elles se sentent sublimées. J’ai aussi envie de continuer à transmettre mon savoir-faire, et pour cela je ne laisse pas tomber mes cours de couture que je continue tous les mercredis avec des enfants.

8 – Et enfin, que dirais-tu à ceux qui hésitent encore à venir se former chez nous au GRETA CDMA ?

Je dirais qu’il ne faut pas hésiter à candidater pour les formations qui sont très bien construites, à la hauteur de chacun, et de ce que l’on recherche. De plus, les formateurs sont vraiment très compétents et à l’écoute des stagiaires. Il m’arrive de demander encore des conseils à un de mes formateurs 2 ans après.
Le GRETA CDMA m’a permis aussi d’agrandir mon réseau, de connaitre des personnes compétentes dans le métier, d’avoir des adresses et de trouver des stagiaires.

Retrouvez Béatrice Desbazeille en ligne :

Site Internet : https://www.beatricedesbazeille.fr/

Instagram : https://www.instagram.com/beatricedesbazeille/

Facebook : https://www.facebook.com/beatrice.desbazeille.paris

21 rue de Sambre et Meuse
75010 PARIS
01 44 08 87 77