Logo Académique 2018 GRETA CDMA

La broderie au-delà de la mode

La broderie au-delà de la mode – Témoignage d’Agnès Guillemot, ancienne stagiaire en « démarche et création broderie »

Agnes_Guillemot_1
©Agnès Guillemot

1 – Pouvez-vous nous décrire votre parcours avant d’intégrer les formations ?

Après un DEUG de droit, une licence de lettres modernes et un master en édition, j’ai travaillé pendant presque deux ans comme assistante d’édition dans le domaine des livres d’art avant d’envisager de me former en broderie.

2 – Qu’est-ce qui vous a amené aux métiers de la broderie d’art ?

Au fil de mon activité d’assistante d’édition, j’ai réalisé qu’il manquait une dimension nécessaire à mon épanouissement : un travail concret, manuel, ancré dans le temps, loin d’un écran d’ordinateur. J’ai toujours eu le goût des matières et des couleurs, du « bricolage », et l’univers de la création sous toutes ses formes m’a toujours fasciné. La broderie inclut tout cela, et reprend aussi l’amour du travail bien fait, les qualités de patience et de curiosité, le plaisir de la recherche et la quête de l’inspiration dont je faisais preuve en édition.

3 – Pourquoi avoir choisi les formations du GRETA de la Création, du Design et des Métiers d’Art ?

La formation « Démarche et création broderie d’art » était idéale pour moi car elle me permettait d’intégrer les ateliers de broderie de l’école Duperré et de suivre l’enseignement de M. Henry pendant un puis deux jours par semaine, tout en poursuivant mon activité professionnelle d’éditrice. Elle a parfaitement su s’adapter à mon profil professionnel et j’ai ainsi pu mener cette formation en broderie jusqu’à son terme et réussir cette reconversion partielle.

Agnes_Guillemot_2
©Agnès Guillemot
Agnes_Guillemot_4
©Agnès Guillemot

4 – Quels ont été les points forts des formations ?

– L’excellence de l’enseignement technique et pratique et de l’accompagnement personnel prodigué par M. Henry.

– L’immense enrichissement en termes de créativité, de culture dans le domaine textile et au-delà qu’elle m’a apportée.

– La souplesse et l’adaptabilité dans son organisation et son fonctionnement.

– La possibilité d’effectuer des stages, qui est absolument essentielle quand on désire professionnaliser une activité.

– Les partenariats noués avec des professionnels qui permettent de s’ouvrir déjà au marché du travail.

5 – Votre connaissance et votre vision du métier ont-t-elles évolué ?

Indubitablement oui : j’ai découvert que la broderie pouvait s’exercer bien au-delà de la mode et s’allier à d’autres secteurs de l’artisanat tels que le design ou le domaine du spectacle. J’ai pu me rendre compte des multiples modes d’exercice de ce métier (en atelier, en indépendant…) et confronter mes désirs à ces réalités.

6 – Suite à vos formations vous considérez-vous plus créative et donc plus efficace sur le marché de l’emploi ?

Oui, sans hésitation, cette formation a été déterminante sur de nombreux points : je pense non seulement être plus créative, plus innovante, plus ouverte aux évolutions ou aux prolongements de mon métier, mais aussi plus efficace techniquement et plus en adéquation avec les réalités du marché.

7- Et aujourd’hui, que faites-vous ?

Je continue d’exercer mon métier d’éditrice à temps partiel tout en poursuivant mon activité de brodeuse, notamment dans un domaine qui me passionne : le cinéma. J’ai eu le bonheur de collaborer à la réalisation des costumes de plusieurs films, dont le premier, « L’Empereur de Paris », était nommé aux Césars dans la catégorie des meilleurs costumes, et espère bien poursuivre dans cette voie !

Agnes_Guillemot_5
Gilet masculin XVIIIe siècle pour le cinéma
Agnes_Guillemot_6
Broderie pour la haute couture

Site Internet : https://agnesguillemot.wordpress.com/
Instagram : @agnes.guillemot

21 rue de Sambre et Meuse
75010 PARIS
01 44 08 87 77